Our blog

Comment (enfin!) partager convenablement une publication


31 août 2015 0 comments réseaux sociaux

Je suis un peu frustré de découvrir tout au long de mon fil d’actualité des relais, des partages d’informations au contenu un peu ténébreux, sans textes d’accompagnement, ou redondants, ou qui sentent l’automatisation, des illustrations mal dimensionnées, etc.

paperboyv2

 

Je voudrais dès lors vous livrer quelques réflexions sur la manière de partager une information intéressante lue sur le net.

Quelques exemples

Pour ne stigmatiser personne, j’ai volontairement masqué les diffuseurs de l’info. Sauf pour le dernier, je n’ai pas pu résister:-) Même Jeff Weiner, CEO de Linkedin, se laisse prendre.

Exemple 3 de partage mal conçu
Répétition du titre de l’article. Cela sent l’automatisation du partage…
Exemple 2 de partage mal conçu
L’accroche est…accrocheuse. Mais le titre de l’article l’est beaucoup moins…
Exemple 4 de partage mal conçu
Comment dire…Ce sont les cordonniers..

 

  • Chères relations, chers fans, chers abonnés, vous qui partagez un article :

Votre point de vue m’intéresse

Si vous adhérez à l’avis ou au sujet développé dans l’article que vous partagez, pourquoi ne pas résumer, deux lignes suffisent !, l’idée principale de l’article ou un élément qui vous a frappé particulièrement ? Je pourrai ainsi soit me sentir en phase avec vous et appuyer votre choix ou ne pas être d’accord et entamer un débat (constructif !) sur le thème abordé.
Si vous avez un point de vue plus critique sur le contenu partagé, pourquoi ne pas le mentionner également ?

Vos centres d’intérêt m’en disent plus sur vous

Au-delà de votre fonction, de votre parcours professionnel, les centres d’intérêt que vous partagez donnent encore plus d’épaisseur à votre profil. Vos lecteurs, dont je suis, peuvent y trouver des points communs. Quoi de mieux que de pouvoir entrer en contact en évoquant la passion commune pour un sujet, professionnel ou autre ?

Votre respect de la propriété intellectuelle vous honore

Vous citez vos sources

Cela semble évident quand on partage : les informations qui sont relayées comportent automatiquement les informations sur le producteur de l’information. Ce n’est pas toujours le cas ! Lorsqu’on partage, il est possible de modifier le titre, le résumé sous le titre. N’hésitez pas à le faire. Vous comblez les lacunes du producteur originel de l’info mais c’est vous qui partagez, c’est donc votre crédibilité qui est en première ligne..

Vous mettez entre guillemets l’extrait utilisé

Cela semble évident, non ? On ne s’approprie pas les idées de quelqu’un d’autre. Les guillemets servent à cela, à indiquer que nous ne sommes pas l’auteur de la citation présentée.

Vous remerciez celui qui vous a fait découvrir cet article intéressant

Un remerciement ne coûte rien et valorise celui qui donne et celui qui reçoit.

Vous revendiquez la paternité de votre production

Vous signez bien vos articles, vos photos, vos présentations. Normal. Vous avez du savoir-faire et vous le faites savoir. Indiquez-le.

Évidemment, votre partage sera facilité si l’auteur de l’article que vous relayez a veillé lui-même à ce que son article dispose de tous les éléments nécessaires au partage.

  • Chères relations, chers fans, chers abonnés, vous qui êtes (ou voulez être) partagé :

avez-vous vérifié que ..

le titre de votre article soit bien repris

Le module de partage ne doit pas remplacer votre titre par des termes incompréhensibles. Si c’est le cas, corrigez !

le texte d’accroche ne contient pas de redite ou de terme technique inutile

Dans tout bon CMS qui se respecte, il est possible de rédiger, lors de l’écriture de l’article, un extrait qui sera utilisé exclusivement pour le partage.

l’illustration…illustre correctement votre propos

Elle doit être bien dimensionnée, visible, de bonne résolution et doit garder ses qualités lors du partage. Besoin d’un outil facile à utiliser ? J’ai écrit un article à ce sujet.

Ces trois points peuvent être paramétrés sur votre blog. Et donc de la responsabilité du producteur de l’info, vous, moi. Autant prendre le temps de bien optimiser cette fonction de partage et faciliter ainsi la vie des lecteurs.

 

  • Pour ma part, en tant que lecteur et partageur d’info

si le résultat proposé par le bouton de partage dans l’article n’est pas propre, j’essaie cette autre technique : je copie l’URL (l’adresse « http://… » située dans la barre de navigation de mon navigateur) et je la colle dans la case adéquate du réseau social choisi pour le partage.
Si le résultat reste catastrophique, je supprime l’affichage automatique de l’image, du titre, etc et je mentionne uniquement le lien dans la zone texte.
Ou je décide de ne pas partager. Tant pis.

 

Voilà. Je dis ce qu’il y à faire. Vous pouvez partager maintenant.
Si je ne fais pas ce que j’ai dis, faites-le moi savoir.:-) via les commentaires.

Leave a Comment

Back to top